Contact et rendez-vous

Pour toute question ou prise de rendez-vous, vous pouvez nous joindre au numéro de téléphone suivant :


+ 33 (0)6 72 24 37 80

 

Vous pouvez aussi nous adresser vos correspondances par voie postale :

 

SYNERGIE VIN® SARL

21 Avenue des Mondaults

33270 FLOIRAC

 

Vous pouvez également utiliser notre formulaire de contact.

Suivez nous sur     Facebook

Recommandez cette page sur :

Merci de votre visite

Vous êtes

à avoir visité notre site

depuis le 1er mai 2014

L'actualité de Synergie Vin http://www.lsa-conso.fr/dauvergne-et-ranvier-s-invitent-a-bordeaux,230277

http://www.rayon-boissons.com/Vins/Dauvergne-Ranvier-arrive-a-Bordeaux-41311

Rayon Boisson Mars 2016

Synergie Vin® est référencée par FRANCE AGRIMER dans le cadre de la circulaire 2011-05 d'aide aux diagnostic d'exploitation dans les caves particulières viticoles pour le volet Production.
France Agrimer vient d'ouvrir une nouvelle enveloppe d'aide :
Nous vous informons que la mesure d'aide aux diagnostics d'exploitation
en cave particulières viticoles est ré-ouverte pour 2015 jusqu'au 15
novembre 2015, ou avant si épuisement des crédits.
Vous noterez que si une Région administrative atteint la consommation de
60% des crédits alloués au dispositif avant le 30 juin 2015, les
dossiers seront rejetés et les demandeurs invités à re-déposer une
demande à compter du 1er juillet 2015 sous réserve de disponibilité des
crédits.

Les modalités d’instruction des demandes sont inchangées et les dossiers
sont toujours téléchargeables sur le site CERFA à l'adresse suivante :
https://www.formulaires.modernisation.gouv.fr/gf/cerfa_14613.do
ou en utilisant le document ci-joint.

Pour mémoire le détail des modalités est disponible sur le site internet
de FranceAgriMer à la rubrique "Vin" et "aide" ou à l'adresse ci-dessous :
http://www.franceagrimer.fr/filiere-vin-et-cidriculture/Vin/Aides/Aide-au-diagnostic-d-exploitation-dans-les-caves-particulieres-viticoles

Nous vous rappelons que les travaux ne peuvent en aucun cas commencer
avant la délivrance par FranceAgriMer d'une ACT à l'exploitant
(autorisation de commencer les travaux).


N'hésitez pas à nous consulter d'ores et déjà.
Un audit de l'outil de production passe par l'analyse clairvoyante de l'existant, la définition des forces et faiblesses et les préconisations pour l'optimisation des processus d'une propriété viticole. Profitez de notre expérience et notre extériorité pour améliorer votre compétitivité.
Retrait des dossiers ici : http://www.franceagrimer.fr/filiere-vin-et-cidriculture/Vin/Aides/Aide-au-diagnostic-d-exploitation-dans-les-caves-particulieres-viticoles

ACTUALITE

Trésorerie Jour ®, enfin un logiciel de trésorerie multi comptes bancaires : Prêt à l’emploi !

 

Brèves

Notre avis sur 2014 dans la presse :

Situation dramatique sur la majorité des plantes de l'année.

Les plantes sont particulièrement touchées par le mildiou, défoliées, celles ci ont leur aoûtement de sérieusement compromis et un système racinaire pas suffisamment développé. La mise en réserve est compromise et laisse présager un mauvais débourrement au printemps prochain, dans les cas les pires elles risquent même ne pas supporter les premières gelées. Il est impérative de continuer la protection au cuivre pendant et après les vendanges si toutefois il y a encore quelques feuilles à protéger.

2014 : pas glorieux - un compromis entre 1973 et 2007 ?

En cette première semaine de septembre, les signes renvoyés par le vignoble sur la qualité du futur millésime 2014 ne sont pas encourageants. Certes le volume est là, globalement au rendement , pour l'instant , par contre l'état sanitaire est préoccupant, particulièrement rive droite (plus arrosée cet été), beaucoup de vignobles sont ravagés par le mildiou mosaique, le botrytis est présent et encore latent, la véraison se termine à peine et les stades sont très irréguliers y compris au sein d'une même grappe.

2014 est un millésime sans contrainte hydrique, il faut donc s'attendre à des concentration moindre, les peaux sont fines est tendues avec très peu de tannins et les pépins en contiennent également très peu. Les blancs pourront, dans le cadre de vins variétaux avoir un intérêt, pour des blancs structurés de garde le potentiel n'est pas au rendez-vous. Cette première décade de septembre ensoleillée, relativement chaude et aux amplitudes thermiques marquées fait du bien mais ne peut être suffisante pour faire de 2014 un bon millésime. Il sera cependant mieux en rive gauche où les précipitations de juillet et août ont été moins abondantes, des parcelles qualitatives y ont même des valeurs de contraintes hydriques à ce stade intéressantes.

Pour tenter de gagner en qualité, il faut impérativement contenir le mosaique (si pas trop tard !), favoriser l'arrêt de la pousse et l'homogénéité des grappes par application en plein d'éthéphon (quand encore possible), stimuler la concurence hydrique en multipliant les tontes des enherbements voir en laissant pousser l'herbe puis la tondre dans les vignobles travaillés. Il faut également assainir le milieu, affiner les effeuillages, et homogénéiser lorsque financièrement possible, en pratiquant un éclaircissage visant à supprimer les grappes ou ailes de grappes en retard.

Au 30 juillet 2014, le vignoble présente des attaques de mildiou préoccupantes pour la suite, il faut impérativement conserver son feuillage en état pour prétendre à une maturation puis une mise en réserve correcte. Le plus préoccupant cependant pour ce 2014 est qu'il n'y a aucune contrainte hydrique, ce qui laisse présager une moindre concentration dans les raisins et donc dans les vins. La météo n'étant pas propice il faut donc tout mettre en oeuvre pour induire une contrainte hydrique ne serait-ce que modérée. Deux moyens : stimuler au mieux son enherbement ou dans le cas des sols travaillés, stopper les façons, laisser le couvert végétal s'installer et stimuler par la tonte, et rogner le plus haut possible. L'herbe rentre en concurrence hydrique avec la vigne et la hauteur de feuillage engendre d'avantage de transpiration.

Elèves du CAFA Formation recherchent des stages vendange vinification, pour
le millésime 2014.
Les stages sont non rémunérés et couverts sous responsabilité de leur mutuelle étudiante.
Contact :

Cyril BLEEKER

Tél. : 05 57 87 64 92. cafa@cafa-formations.com
Ecole CAFA Formations
108 Quai des Chartrons
33 000 BORDEAUX

6 juillet 2014, 15 000 hectares en Minervois touchés par la grêle.

Le 9 juin 2014, vers 2h00 du matin le nord du Médoc est à nouveau très impacté par de violents orages de grêle, 4000 hectares sont concernés, 2000 particulièrement et 600 considérablement.

CE QU'IL NE FAUT PAS FAIRE !!

5 juin 2014

Ecimer les vignes en pleine floraison est une pratique déraisonnable, supprimer ainsi les apex des rameaux fructifères, c'est induire un stress à la vigne qui vient perturber les courants de sève et perturber ainsi la floraison.

Etre à jour dans les travaux viticoles ne veut pas dire compromettre la floraison et donc la récolte !

Un nouveau calendrier de campagne primeur ?

 

Robert Parker sera à Bordeaux en cette première quinzaine de juin pour déguster les 2003 et surtout les 2013. deux mois après la semaine officielle des primeurs, alors que la campagne est bouclée et  au bilan sombre. Celle ci pourrait s'offrir une deuxième phase, se faire en deux temps avec une deuxième chance pour les 2013 qui seront les mieux notés. Des notes qui sortiraient donc certainement dans l'été, mais les acteurs de la mise en marché seront-ils alors à leurs affaires ?

Le Nord Médoc touché par la grêle le 19 mai 2014

 

La trajectoire exacte n'est pas encore clairement définie, mais des dégâts sont visibles de Saint Christoly du Médoc, jusqu'au Sud Est de Saint Estèphe avec des dégâts conséquents constatés surtout sur Saint Christoly du Médoc où les rameaux sont coupés à 20 cm et les sols tapissés de feuilles.

 

Médoc, ou comment cultiver la vigne sur la lune

 

C’est en parcourant le vignoble du Médoc, d’Est en Ouest, de long en large, que l’on se rend compte de l’ampleur du désastre, la grande majorité des vignes y sont encore désherbées en plein. Ces paysages lunaires ne peuvent échapper à personne tant ils sont anti agronomiques, hors de leur temps, préjudiciables et finalement rares !

Ce confort cultural au détriment de tout le reste ne peut pas laisser indifférent même si l'on s’affère, pour les plus conscients ayant quelques remords, à masquer la misère par un léger labour d’enfouissement. Il est souvent dit que le médoc s’assoit sur des terroirs « chaise longue », pas suffisant à priori puisque l’on ajoute un épais matelas confortable sur la chaise longue, ceci sans se soucier que sous ce matelas, la chaise longue est en train de dépérir !

 

L’heure est au vert !

Quel plaisir de voir en cette matinée pré-printanière des moutons assurer l’entretien du couvert des vignes.

C’est après ces épisodes de pluies diluviennes le meilleur moyen pour contenir la pousse de l’herbe dans les vignes sans creuser des ornières irréversibles dans ces terres détrempées.

Ce beau spectacle visible en plein cœur de Margaux à deux pas des tumultueux travaux du premier cru de l’appellation est un véritable retour aux valeurs fondamentales de la viticulture pleine de bon sens…

 

Au 29 janvier, les enjeux sont de taille !!

 

Les pluies incessantes et diluviennes perdurent sur le bordelais, 35 mm ces dernières 24 heures, le cliché pris ce jour dans l'aire d'appellation Saint Emilion montre une saturation en eau qui fait depuis quelques jours partie de nos paysages. Ces temps très humides et doux rendant l'accès mécanisé aux vignes impossible, contribuent à ce jour à ce que les efforts se soient portés sur la taille et, pour beaucoup de domaines, celle ci touche à sa fin. C'est ce point qui est inquiétant, les vignes pleurent, elles sont taillées et nous n'avons pas encore eu d'épisode de froid significatif. Ce n'est pas à souhaiter mais si un épisode de froid conséquent arrive tardivement en février, les conséquences pourraient être dramatiques pour la vigne. Alors, viticulteurs, levez le pied sur la taille !

2013 Bordeaux Bashing : ce que j'en pense

 

 

Ne vous y trompez pas !

Certes 2013 est le millésime le plus compliqué viticolement parlant des 3 dernières décennies mais la viticulture Bordelaise a considérablement progressé. La saine compétition, l’arrivée d’investisseurs avides de perfection, les conseils pertinents de consultants externes à la vision panoramique, les jugements annuels, les avancées technologiques adoptées et au premier plan les progrès viticoles avec une sensibilité accrue et dans ce cas précis la recherche obstinée de la qualité au détriment de la quantité, font qu’en 2013, les niveaux de maturité atteints, chez les vignerons avides de qualité permettent l’obtention de vins qui méritent l’attention collective. En effet, même si ces maturités n’étaient pas totalement accomplies (il ne pouvait en être autrement), elles n’en demeurent pas moins bien au-delà de celles, qui n’étaient ne seraient-ce que visées  dans les années 80 et 90 !

Alors pourquoi se priver de découvrir le millésime 2013, personne n’a pris plaisir avec les vins produits durant les décennies 80 et 90 ???

SITEVI 2013 à Montpellier

 

Des innovations, des conférences, des visiteurs venus nombreux, à noter tout de même la faible participation des professionnels Bordelais, 2013, millésime difficile...

Fait marquant autour du salon, une superbe soirée Champagnes de producteurs parfaitement orchestrée par l'équipe Seguin Moreau / Diam bouchage dans le magnifique cadre aux accents Italiens du Domaine de Verchant

Gironde, des vendanges à la course...

 

Alors que les blancs se terminent et que les dates de prévision de récolte annonçaient un démarrage entre le 7 et le 10 octobre sur les merlots, la campagne s'orne depuis vendredi 27 septembre, de machines jaunes ou bleues qui s'attachent jour et nuit à vendanger au plus vite et que les propriétés s'arrachent. Et cela s'accélère cette semaine en ce début d'octobre, le botrytis est là, bien installé avec des conditions météo, humides, chaudes et des précipitations orageuses, il se développe vite et l'objectif est désormais de vendanger plus vite que le botrytis ne se propage ! Très peu de raisins ont atteint une pleine maturité mais il faut sauver la récolte dans beaucoup de cas, seules les vignes les mieux tenues sont en bon état sanitaire et peuvent espérer atteindre une certaine maturité, elles sont le fruit d'une viticulture raisonnée sur les seules conditions du millésime pour le moins atypiques. Les cabernets sauvignons ne sont pas épargnés pourtant loin de leur maturité, et la récolte saute de cépage en cépage pour parer au plus pressé.

Il ne serait pas étonnant de voir des machines à vendanger récolter dans les plus grands crus de Bordeaux, tous les risques seront pris mais la récolte devra être éclair !

 

 

Dame Météo met la pression dans nos vignobles !

 

Après la coulure et le millerandage c'est au tour de la grêle de pertuber le potentiel récolte du millésime 2013

 

notre experience à votre service

De nos jours, les entreprises viti vinivoles opèrent dans un environnement complexe et en perpétuelle mutation. En effet, il est important d’anticiper les changements, ou le cas échant, de s’y adapter en adoptant une stratégie cohérente et efficace. SYNERGIE VIN®, spécialisée dans le domaine de l’audit et du conseil dédiés aux propriétés viticoles, vous accompagne, en tant que dirigeant d’entreprise, dans vos prises de décisions et la mise en place de votre plan d’action. 

De l'audit complet d'acquisition, de cession ou de restructuration de votre entreprise viti-vinicole en passant par le management de transition, la gestion de crise, la maîtrise d'ouvrage et le conseil technique : nous vous apportons un soutien global et individuel dans la totalité des questions qui se posent pour votre entreprise. Découvrez nos partenaires ainsi qu'un aperçu des missions de conseil réalisées par notre cabinet.

N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations, nous nous ferons un plaisir de vous répondre !



Depuis le 29 janvier 2014, Synergie Vin® est référencée par FRANCE AGRIMER dans le cadre de la circulaire 2011-05 d'aide aux diagnostic d'exploitation dans les caves particulières viticoles pour le volet Production

 

 

Informations sur l'aide : suivre le lien

http://www.franceagrimer.fr/filiere-vin-et-cidriculture/Vin/Aides/Aide-au-diagnostic-d-exploitation-dans-les-caves-particulieres-viticoles